Pages

dimanche 14 décembre 2014

Voyage voyage

    Oh, j'avais complètement oublié que j'avais un de mettre à jour mon blog ! Il se trouve que j'ai dessiné beaucoup de valises et d'encriers en réalisant les dernières planches de Cartographie. Voici, les liens vers les planches 67 à 71, il ne tient qu'à vous de les visiter en cliquant sur les petites vignettes ci dessous (elles sont classées par ordre chronologique).

            
            

    La prochaine fois j'aurais tellement de retard qu'on pourra faire un calendrier de l'avant avec toutes ces petites images carrées.

samedi 22 novembre 2014

Circle of salt blocks a ghost horse (3/3)

Cet article étant composé de trois parties ça serait vraiment dommage de commencer par la fin sans avoir lu le début et le milieu.

Je suis parfois persévérant (bête ?) et j’ai continué à faire des recherches sur au sujet de ce fameux film de temps à autre. Enfin, la semaine dernière, j’ai trouvé la solution. J’ai tenté la dernière recherche google possible avec le dernier élément de mon souvenir que je n’avais pas pris en compte jusque-là : le cercle de sel. J’ai donc tapé « movie salt circle » sur Google. Et là, la troisième proposition fut comme une révélation. Elle s’intitulait « Circle of salt blocks a ghost horse » et provenait des archives du forum d’un site spécialisé dans les films d’horreur. Quelqu’un y cherchait le titre d’un film qu’il avait vu dans les années 1970 qui impliquait un groupe de personnes dans un cercle de sel bloquant un cheval fantôme. C’est grâce à un dénommé Mystmoonstruck que cet anonyme et moi avons eu notre réponse. Ce film s’appelle « The Devil Rides Out » ou « Les vierges de Satan », il a été produit en 1968 par les studios de la Hammer.

Au final le film contient très peu de vierges de Satan, les titres français racoleurs ce n'est donc pas nouveau,

Le film raconte l’histoire du Baron de Richleau interprété par Christopher Lee (car oui, je ne divaguais pas, il y a bien un maître de l’occulte à petite moustache interprété par Christopher Lee dans ce film) et de son pote aviateur Rex qui essayent de sauver leur ami Simon tombé sous l’influence d’un vilain sataniste nommé Mocata. Le méchant va régulièrement essaye de récupérer Simon et une autre jeune disciple (pour voler leur âme ou les sacrifier au diable, un truc du genre). Pour le protéger, le Baron, Simon et quelques parents passent la nuit dans un cercle protecteur et son notamment attaqué par un chevalier fantomatique dénommé l’Ange de la Mort.

On ne dirais pas comme ça mais c'est le gentil,

Un des commentaires suivant sur le forum qui m’a fourni ma réponse est intitulé « je ne suis pas fou après tout ». Je dois dire que je vous comprends tout à fait cher commentateur anonyme, moi aussi je suis bien content de ne pas avoir halluciné ce film ! En plus le cercle n’est pas tracé avec du sel mais avec de la craie et le tout se passe dans une bibliothèque et non pas dans une cave. J’ai vraiment eu du bol de retrouver ce titre !

Grosse ambiance au manoir Richleau

Pour finir est-ce un bon film ? Valait-il la peine de se tracasser autant ? Et bien… pas vraiment. La réalisation assez basique et les effets spéciaux datés limitent l’intérêt du film pour un spectateur actuel (et la V.F. est pourrie). L’histoire se tient globalement mais l’action se traîne et la morale de fin est un peu trop religieuse à mon goût. Si je devais recommander un film à base de surnaturel de cette époque ce n’est pas celui-là que je choisirais. « La maison des damnées » (cf la partie 2) qui date de la même période et qui est adapté du même auteur est beaucoup plus intéressant que ce soit au niveau de la réalisation, du scénario ou tout simplement de l’ambiance. Et si vous voulez un film de la même époque avec Christopher Lee, je recommanderais plutôt « The Wicker Man » ( Le dieu d’osier, 1973) qui un film très bizarre et assez dérangeant (en plus y a une scène avec une dame toute nue qui chante). Et évidemment, je recommande « The Haunting », toujours « the Haunting ».

Tout ça pour ça ?

PS : Je sais qu’il existe des remakes de certains des films dont j’ai cité le titre. Je ne les ai pas vu mais je sais qu’ils sont nuls à chier alors s’il vous plait n’essayez même pas de me les conseiller sous prétexte qu’il y a Catherine Zeta-Jones ou Nicolas Cage qui jouent dedans. Sérieux, je veux bien voir des films complètements pourris mais au moins je veux qu’ils soient originaux !

mercredi 19 novembre 2014

Circle of salt blocks a ghost horse (2/3)

Pour résumer la première partie de l'article, j'étais sur le point de réaliser un rapide recherche Google pour retrouver le titre de mon film. Enfin rapide c’est ce que je croyais.
J’ai commencé par m’intéresser à cette histoire de fantôme à cheval. Les seules créatures surnaturelles que je connais qui collent à ce profil sont les quatre cavaliers de l’Apocalypse. Ça me semblait un bon point de départ. Malheureusement la page Wikipédia sur le sujet ne décrit aucune représentation des cavaliers de l’Apocalypse dans les films de la période qui nous intéresse. Comme je fais aveuglément confiance à Wikipédia, j’ai abandonné cette piste pour me tourner vers un ensemble plus large d’apparitions : les fantômes.

Le charme de l'ancien (La nuit de tous les mystères, William Castle, 1959)

Nouvelle mauvaise idée ! Vous savez combien il y a de films sur les fantômes ? Vous savez combien il y a de listes de films sur les fantômes ? Bien trop. Alors qu’il y a très peu de listes de listes sur les films de fantômes… On peut supposer que le film que je cherche se situe quelque part entre « Ghost » et « Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures » mais chercher un fantôme dans une botte de film n’est pas une tâche aisée. A ce moment-là, j’ai eu un passage de découragement. Après tout, peut-être valait-il mieux que ce film reste inconnu pour éviter toute déception…

Avançons un peu dans le temps tout en restant dans le passé. Nous voici cet automne à l’approche d’Halloween. Comme tous les ans, les gens (où en tout cas les gens d’Internet) se mettent à parler de films d’horreur et l’énigme du film perdu m'est revenue en tête. Cette fois, mon angle d’attaque sera les Maisons Hantées ! Ah voilà un genre plus restreint qui me permettra d’atteindre mon but ! Et puis je suis tombé sur cette liste qui répertorie 126 films de maisons hantées…

Le petit déjeuné, le repas le plus important de la journée du chasseur de fantômes (La maison des damnés, John Hough, 1973)

En parcourant cette liste rapidement, j’ai sélectionné deux films qui collaient au sujet et à l’époque. Le premier « House on the Haunted Hill » traduit en français pas « La nuit de tous les mystères » n’était pas le bon. C’est un film avec Vincent Price certes mais il est en noir et blanc et il s’apparente plus à un épisode de Scooby Doo qu’à un vrai film de fantôme. Le second intitulé « The Legend of Hell House » ou « La maison des damnés » est un film des années 70 en couleur ! L’ambiance d’horreur gothique et le groupe de personnages collent parfaitement. Il y a du spiritisme et dans la scène finale, les personnages sont bien au centre d’une vaste pièce persécutés par une présence maléfique. Mais encore une fois, il manque à cette scène l’élément principal : les chevaliers ectoplasmiques… Ce coup-ci, j’ai vraiment failli abandonner. Après tout, j’avais peut-être tout simplement agrégé différents films dans mon souvenir pour en former un nouveau complètement imaginaire.

Toutefois cette enquête s’étale sur trois articles, on peut donc s’attendre à un dernier rebondissement dans la dernière partie.
Mauvais film, meilleur GIF

dimanche 16 novembre 2014

Circle of salt blocks a ghost horse (1/3)

Depuis quelques années, un certain film d’épouvante  me hantait. En fait, c’est le fait de ne pas connaître le nom de ce film qui me perturbait. J’ai d’habitude une bonne mémoire pour les noms et ne pas me souvenir de celui-ci m’agaçait particulièrement. Je vais donc tenter de vous décrire mon enquête concernant ce mystérieux film.

Mon principal problème pour retrouver ce film vient de mes propres souvenirs. Ils sont peu nombreux et assez flous comme pour beaucoup de films que j’ai pu voir il y a plus de 10 ou 15 ans. Par exemple, j’ai vu le Dracula de Coppola (ou au moins une partie) étant enfant et tout ce dont je me souviens ce sont des scènes de correspondances entre les victimes du comte. Rien de très concret, rien qui permette vraiment d’identifier ce film parmi tous les films de vampire. Ah si ! Dracula portait un chapeau haut de forme.

Pour le film qui nous intéresse aujourd’hui, c’était à peine moins confus. Voici ce dont je me souvenais : Un groupe de personnes mené par un spécialiste de l’occulte s’aventurent dans un manoir hanté. Le chef d’équipe porte une petite moustache (est-ce Vincent Price ou Christopher Lee ?). Ils passent un couloir, des portes se ferment toutes seules. Dans la scène centrale du film, les survivants (trois personnes dont au moins une femme et le docteur spiritiste) sont dans une cave et au centre d’un cercle de sel censé les protéger d’apparitions maléfique qui vont les harceler toute la nuit. C’est cette scène qui est la plus claire dans mon esprit, je me souviens en particulier d’un passage durant lequel les apparitions sont des chevaliers fantomatiques. Ah, il s’agit d’un film produit dans les années 1960-1970 en couleur.
Voilà les bases… Et maintenant, il faut trouver le bon film !

L'attaque du cheval fantôme (2014),


Bon alors déjà, tout le début de la description que je viens de faire provient d’un autre film « The Haunting » ou en français « La maison du diable ». Ce film de 1963 raconte très exactement l’histoire d’un groupe de personnes menée par un spécialiste de l’occulte qui s’aventure dans un manoir hanté… Il y a bien un chef d’équipe à petite moustache et des portes qui se ferment toutes seules. C’est un film que j’aime beaucoup revoir et qui m’a beaucoup marqué d’où ma confusion. Mais c’est un film en noir et blanc, et c’est un film sans cercle de craie et enfin c’est surtout un film sans cavalier spectral… Une fois les souvenirs triés, il ne me restait  plus qu’à faire une rapide recherche pour Internet pour enfin trouver le bon titre.

The Haunting (1963), Robert Wise (Fun Fact : il a réalisé ce film entre West Side Story et La mélodie du Bonheur !)

Mais ça ce sera l’objet de la seconde partie de cette histoire…

jeudi 11 septembre 2014

Séance de rattrapage

Et hop je vous poste les liens vers les trois dernières planches parues sur Cartographie. Ce ne sont pas les dernières dernières mais on s'approche quand même pas mal de la fin !





(pour voir le reste il suffit de cliquer sur les aperçus)

lundi 28 juillet 2014

Au même moment, pas au même endroit

Et pendant ce temps là...


Parce qu'il ne faut pas oublier que les personnages sont censé être en stage et pas en voyage d'agrément.

mercredi 16 juillet 2014

Le retour

Au fait je suis de retour sur les Internets, j'ai posté une nouvelle planche de Cartographie sur Webcomics et la suivante est en préparation. Pour vous le strip en entier, il suffit de cliquer sur l'image ci-dessous !